8 mai 2018

Où en est le projet du camp ?

Voilà plus de deux ans que le projet de partir avec un groupe de jeunes mijote dans la marmite de l’aumônerie jeunesse de la région Riviera – Pays-d’Enhaut…

Depuis septembre 2017, le groupe s’est formé et s’est mis au travail :

Plusieurs rencontres ont eu lieu pour

  • Faire connaissance
  • Définir le projet
  • Préparer le budget
  • Choisir et préparer des évènements pour récolter de l’argent
  • Faire des recherches sur le pays (culture, histoire, économie, éducation, religion…)

Notre budget a été préparé en choisissant principalement de financer la construction du bâtiment que nous aménagerons, ce qui en fait la plus grosse partie. Et nous avons déjà pu envoyer les 2/3 du prix de la construction !

Ceci grâce aux rentrées d’argent lors de notre exposition de photos de fin janvier à Sainte-Claire (Vevey) ainsi que l’arrivée des premiers dons suite à l’envoie de plus de 100 lettres personnelles et d’une cinquantaine de dossiers aux communes, paroisses et commerces de la région. Des dons divers, petits ou grands, qui ensemble font grandir la rivière. Nous espérons atteindre l’objectif d’ici cet été !

Les évènements importants pour la recherche de fonds ?

  • L’exposition de photos en janvier, grâce à la photographe Maron Savoy qui nous a généreusement offert son temps et ses compétences ! Mis à part les frais de commande, tout le bénéfice des ventes a été versé pour le projet !
  • Une invitation à présenter le projet lors de la journée mondiale de prière à Clarens. La collecte a été versée pour le camp.
  • Un souper de soutien en avril qui a réuni plus de 160 personnes, autour d’un menu délicieux et d’une tombola grandiose par ses lots grâce aux commerçants de la région.

A venir :

  • Un repas de soutien le dimanche 3 juin préparé par les parents d’un catéchumène qui ont voulu faire un projet dans le cadre du KT « Engagés pour un monde meilleur ». Lien pour arriver sur la présentation du dimanche 3 juin
  • Une présence au repas partage de la paroisse de Clarens le 5 juin, avec la présentation du projet

 

Nous avons récolté une grande quantité de livres pour enfants ainsi que du matériel scolaire, pédagogique, éducatif dont nous remplirons nos valises. 30 ordinateurs portables nous ont aussi été donnés.

Merci à la paroisse de Vevey qui nous laisse occuper un coin du galetas de Sainte-Claire.

 

Les aspects pratiques de notre voyage se précisent, puisque les billets d’avion Paris-Port-au-Prince – retour sont réservés pour le 22 juillet à l’aller et le 7 août au retour. Ces billets sont entièrement pris en charge par chaque participant. Mais comment aller à Paris le samedi 21 juillet, avec chacun 2 valises de 23 kg, un sac avec un ordinateur en bandoulière ainsi qu’un bagage à main plein au maximum ? Ce qui fait plus de 53 kg par personne ? Et lors d’un des week-ends les plus chargés de l’été ? Et traverser Paris pour passer de la gare de Lyon à l’aéroport d’Orly  avec nos bagages?

Casse-tête, stress et recherches de solution… Jusqu’au moment où le frère de notre accompagnante, Pierre-André, chauffeur professionnel, nous propose de nous y conduire bénévolement en bus. Après discussion avec son employeur, Jean-Louis Voyage, celui-ci nous propose de mettre son bus à disposition, pleins et péages compris, pour la modique somme de 600.- !

J’avais bien vu que mon budget prévu était illusoire pour le trajet Vevey-Paris-Orly ! Pensez : 50.- par personne ! Et bien, c’est ce que cela nous coutera : 50.- par personne !

 

Sur place, dans le village d’Oriani, à l’école de Marie-Anne et Arun, les choses s’organisent. L’organisation de la bibliothèque se préparent, le camp d’enfants, la journée pour planter des pins, notre séjour à Port-au-Prince à la fin…

Et surtout la construction du nouveau bâtiment avance ! la dalle pour l’étage supérieur a été terminée juste avant le gros week-end de pluie !

Le lien vidéo suit dès que possible !

La pluie s’est fait attendre, comme souvent, alors que c’est la seule ressource en eau dans cette région ! Mais elle est arrivée, même violemment dans d’autres endroits du pays.

 

De quoi avons-nous besoin maintenant ?

  • De vos prières pour le groupe, pour la famille Peirera sur place, pour les enfants de l’école et la fin de l’année scolaire.
  • D’inscriptions au repas de soutien du 3 juin
  • De matériel scolaire
  • De clés USB remplies de livres, jeux éducatifs, dictionnaires
  • De vos encouragements 😊

Un grand merci à tous ceux qui nous soutiennent d’une manière ou d’une autre dans ce beau projet !

Pierrette Fardel