Vendredi 22 juin 2018

Va, épouse une prostituée! (Osée 1,4-9)


Lire le texte

Même à cette époque, où les prostituées sacrées avaient sans doute un rôle reconnu, cet ordre de Dieu a une odeur de soufre qu’Osée va assumer dans toute son audace et sa profondeur. Cette prostituée qu’il doit épouser, il la choisit parmi d’autres, comme s’il était tombé amoureux. Il nous la présente avec respect, par son nom et son lieu d’origine, ce qui est rare! Osée fils de Béeri épouse Gomer fille de Divlaïm! Ces épousailles sont pourtant choquantes et scandaleuses aux yeux du peuple! Elles sont de fait une accusation assez claire de Dieu contre son peuple, miroir de cette prostituée! Cette « sainte colère » de Dieu contre son peuple s’exprime par le nom des trois enfants nés de Gomer la prostituée et d’Osée le prophète. L’aîné, Jizréel, « Dieu sème », mais c’est aussi le nom d’une vallée stratégique aux combats d’une violence impitoyable. La cadette, Lo-Ruhamah « la non aimée, la non digne de compassion ». Et le benjamin, Lo-Ammi, le « pas mon peuple ». Trois noms négatifs ici, « car vous n’êtes pas mon peuple, et moi je n’existe pas pour vous ».

Isabelle Juillard

Prière: O Dieu, aujourd’hui arrivent à nos portes, depuis tant de lieux si inhumains du monde, les « non-aimés dont on n’a pas pitié » et les « non du peuple ». Aide-nous à reconnaître notre colère, notre rejet: nous ne les aimons pas, nous ne sommes pas du même peuple, n’est-ce pas, Seigneur?  

Référence biblique : Osée 1, 4 - 9

Commentaire du 23.06.2018
Commentaire du 21.06.2018