Rétrospective

Une semaine de marche sur le Chemin de Compostelle du 21 au 27 avril, racontée par des participants :

Le périple commence à la lumière d’une bougie. L’aube de Pâques à 6h à l’église de Saint-Martin donne le départ !

Chaussures aux pieds et sacs à dos tassés d’affaires, nous prenons la route pour Nasbinals, qui est aussi le point de départ de notre marche spirituelle. Les six heures de route nous ont permis de commencer à faire connaissance, de dormir, de rigoler, de chanter.

Arrivés à Nasbinals, la tête remplie d’espoirs, d’attentes et de quelques inquiétudes, nous avions toutefois une confiance assurée dans le chemin du lendemain. Notre destination du premier jour : Saint Chély-d’Aubrac. 17 km : une distance idéale pour débuter. Nos pieds dansent car ils ne savent pas encore ce qui les attend… Les jours suivants se déroulent « presque » sans encombre jusqu’à mercredi car la veille, 24 km de marche avaient mis à rude épreuve nos corps et nos esprits. Heureusement, à chaque fin de journée, nous avions de bons repas chauds et de doux moments de partage que Dieu guidait dans le cœur de chacun. Les nuits étaient fort bienvenues pour nos corps endoloris et nos esprits vagabonds.

Réveil à l’aube, les yeux qui piquent, les muscles douloureux et un peu rouillés, les coiffures au top de la mode, chacun se hâte de préparer ses affaires avant le déjeuner, car oui, le matin, notre ventre gronde et nous somme de le remplir ! Alors sans grande résistance, nous dégustons les petites confitures maison, les pains typiques des régions et les boissons chaudes qui nous lancent gaiement pour la journée. S’ensuit la course aux provisions pour le pique-nique, que nous gérons plus ou moins bien… et avec grande fantaisie. Pour combler les silences de la marche et les moments d’attente, les chants résonnent, les blagues jaillissent et les conversations fleurissent. Mais pour chacun vient aussi le besoin de se recueillir et de s’éloigner du groupe pour s’offrir des moments privilégiés avec soi-même. Chacun de ces divers moments permet un équilibre, quelque peu fragile, qui révèle aux yeux de tous, les surprises que le chemin de Saint-Jacques de Compostelle peut offrir. Et même si ce chemin s’arrête pour cette fois-ci à Conques, il laisse une part de mystère, que Dieu, un peu taquin, laisse à nos âmes pour rêver !

Emerveillement… partage… rencontre… entraide… persévérance… douceur… amitié… cloques… pluie… dialogues… intense… généreux… Que ces mots définissent bien ce que nous avons vécu !

Anne-Caroline, Théodore, Charlotte

 

Rétrospective en images …

Bravo !

 

 

Notre méditation biblique du vendredi a été partagée avec un groupe de 4 familles catholiques dormant dans le même gîte! Un moment de joie et de communion étonnant, riche, et même festif! Lire la bible, prier et chanter ensemble… comme un peu de Ciel Ouvert ! ET les derniers kilomètres ont été faits ensemble, joyeusement, sous la pluie.