Le Conseil fédéral a annoncé le 13 janvier un nouveau confinement valable à partir du 18 janvier.

La vie privée et publique sera dès aujourd’hui encore plus restreinte, dans l’espoir de faire mieux front face à la pandémie. L’isolement social croissant devient une lourde épreuve pour chacune et chacun d’entre nous et pour nous tous ensemble. En tant qu’Églises, nous faisons partie de la communauté de ceux qui portent le souci des personnes dans cette situation exceptionnelle et les accompagnent. Nous sommes appelés : «Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ» (Galates 6:2).

Nous sommes reconnaissants pour le soutien de vie que vous apportez tous sous de multiples formes aux personnes qui ont besoin d’encouragement et d’aide. En ces temps difficiles, il est important que nous, chrétiennes et chrétiens, assumions notre responsabilité. Restons attentifs aux membres de notre famille, à nos ami-e-s, à nos voisin-e-s. Est-ce qu’ils et elles se portent bien ? Puis-je faire quelque chose pour un membre de ma famille ? Quelqu’un a-t-il besoin de mon aide ou même d’une aide professionnelle ? La jeune génération a en particulier de la peine avec l’isolement.

En ce moment le message le plus important est: «Nous sommes là les uns pour les autres». Mais nous devons aussi veiller à notre propre bien-être. Cherchons des moments de silence, de prière, pour qu’il y ait des instants qui ne soient pas dominés par la pandémie. Gardons les yeux ouverts sur les petites joies le long du chemin, afin que la reconnaissance trouve une place dans nos pensées à côté des soucis. Et restons à l’écoute de nos semblables. Les soucis perdent souvent leur pouvoir si on peut les partager avec quelqu’un. Nos paroisses poursuivront leurs activités et continueront à offrir leurs services dans les limites du possible et de ce qui est permis, et elles ouvriront des espaces aux personnes, afin que celles-ci puissent chercher Dieu et retrouver espoir. Comme au printemps, nos paroisses trouveront sûrement de nouvelles formes de proclamation qui permettent de participer, même sans être nécessairement présent physiquement. Visitez les sites web de vos paroisses et de vos ministres ou contactez-les. Ils sont là pour vous.

En ces jours, nous nous sentons portés par la promesse de Dieu qu’il nous donne un avenir et de l’espérance (Jérémie 29:11).

C’est ce que nous vous souhaitons aussi à vous tous.

Pasteure Rita Famos, Présidente de l’Église évangélique réformée de Suisse avec les Présidentes et les Présidents des Eglises membres

 

© Flickr – Bernard Fidel