C’est quoi ?

Pour cette nouvelle année scolaire, me voilà lancée dans un nouveau poste. En passant de 100% à 50% pour l’aumônerie de jeunesse de la région, je suis à 50% à l’aumônerie du gymnase de Burier.

Quels mots trouver pour expliquer en quoi cela consiste… Un enseignant, c’est clair ! Infirmière, médiateur, conseiller en orientation, psychologue, c’est clair aussi !

Mais l’aumônier ? D’abord, n’en déplaise aux puristes du français, j’en ai eu assez qu’on me demande : On dit aumônier ou aumônière ? Je décrète qu’aumônière va très bien… D’autant plus que ce ne sont que des termes et que le plus important est le contenu !

Pour définir l’aumônerie, je propose quelques mots importants : Accueil de l’autre là où il en est, disponibilité, écoute, encouragement, espace de sécurité, respect, humour, ouverture, valeurs …

Pour présenter l’aumônerie aux élèves de première année, j’ai pris l’image de la passerelle passant sur l’autoroute qui a dû être démolie… Plus possible de passer !

Certains de nos chemins tout tracés sont parfois bloqués brusquement, ou dans le brouillard, compliqués, fatigants, insécurisants, ou incertains…

Retrouver le sens de notre vie profonde… Je n’ai pas de solution toute faite ni de conseil à l’emporter, mais en parler permet d’apercevoir le prochain virage ou le petit sentier caché, ou la faille dans le rocher …

Signature Pierrette Fardel

La faille dans le rocher

 

Aumônerie cantonale des Gymnases et Ecoles professionnelles

L’AGEP est un service œcuménique des Eglises au sein des lieux de formation post-obligatoire de notre canton. Cela est rendu possible grâce à la Constitution vaudoise (art. 169), qui tient compte de la spiritualité des citoyens et reconnaît l’apport des Eglises dans la société en ce qui concerne le lien social et la transmission de valeurs.

Dans nos lieux « laïcs » de ministère que sont les écoles, à partir de notre foi chrétienne, nous sommes au service de la mise en valeur de cette spiritualité globale, qui n’est pas évidente à percevoir pour tous.

Quelques précisions de vocabulaire, très importantes pour notre travail : à côté des valeurs fondamentales qui sont la base de toute spiritualité (par exemple la Règle d’or), nous disons que les cultures et les religions sont une part de l’expression de cette spiritualité. La foi, de son côté, est l’attachement particulier, personnel et communautaire à une croyance et une pratique. Ainsi nous pouvons être des témoins de notre foi chrétienne mais sans faire de « prosélytisme ».

Nous faisons partie des équipes de santé et soutien des établissements, avec les infirmier-ères, médiateurs-trices, psychologues scolaires. Avec eux, nous sommes des personnes de référence pour les élèves, les enseignants et le personnel, en cas de situation de crise, les deuils en particulier.

Nous organisons des événements à caractère spirituel et culturel, expositions, voyages, conférences, interventions en classe en collaboration avec des enseignants sur des thèmes éthiques.

Signature Frédéric Steinhauer, pasteur, aumônier, co-coordinateur de l’AGEP et délégué au conseil cantonal (CAGEP).

 

Partager les fatigues du chemin